MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE

Tarifs habituels

Du 02/11/2017 au 26/11/2017


En novembre, le Mois du film documentaire nous invite à la curiosité et à la découverte : l’occasion d’éveiller nos consciences et notre regard de spectateur grâce à un support souvent trop peu exploré sur grand écran.

Opération nationale initiée en 2000 par Images en Bibliothèques et coordonnée dans le Morbihan par l’association Cinécran, en partenariat avec Daoulagad Breizh et la Médiathèque Départementale du Morbihan, elle est relayée sur tout le territoire par de nombreuses structures culturelles locales et soutenue par le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Départemental du Morbihan et la DRAC de Bretagne.

L'un des principes fondateurs de cette manifestation est de favoriser l'échange autour des films en proposant, suite à la projection, des rencontres avec ceux qui les font.

 

"Alors que cette 18e édition promet une fois encore d'ouvrir le champ sur la richesse et la diversité des regards que les cinéastes contemporains portent sur le monde, proche et lointain, quel meilleur émissaire que Frederick Wiseman pour initier une réflexion sur la forme et le fond de ce cinéma si précieux, qui fait du temps et de l'humanité ses matières préférées. A 87 ans, il n'est pas de cinéaste plus constant. L'ami américain tourne depuis 1967 presque un film par an, pour rendre compte, selon un art et une manière qui lui sont personnelles, de l'état des institutions, majoritairement américaines.

De son tout premier film en tant que réalisateur, Titicut Follies (1967), à In Jackson Heights (2015), en passant par Boxing Gym (2010), Wiseman a la plupart du temps cherché à restituer ce qu'il était parvenu à capter de ces microsociétés à force de temps passé à les observer. A travers le prisme de son regard, ses films sont comme les chroniques d'un quotidien universel. Non sans humour pour marquer la distance, ce grand documentariste sait nous faire pénétrer des univers a priori étrangers et qui nous sont si proches une fois le film terminé… Chacune des aventures qu'il propose est une odyssée humaine." Gaëlle Bédier-Lerays

Pour en parler, l’Iris reçoit la critique de cinéma Gaëlle Bédier-Lerays le dimanche 5 novembre à 17h15.

Sur les sept documentaires sélectionnés par l’Iris pour cette édition 2017, deux autres bénéficieront d’un accompagnement par leur réalisateur : Brothers of the night de Patric Chiha et Maman Colonelle de Dieudo Hamadi, tous deux présentés et récompensés dans plusieurs festivals dont la prestigieuse Berlinale.

Enfin, L’art de l’autre d’Antoine Tracou et Islam pour mémoire de Bénédicte Pagnot seront proposés en programmation simple.





ANIMATIONS :

LA PROGRAMMATION EN DETAIL

 

FOCUS SUR FREDERICK WISEMAN

# Titicut follies

1967. USA. 1h24. VOSTF
Documentaire de Frederick Wiseman

Bridgewater (Massachusetts), 1967. Frederick Wiseman tourne Titicut Follies, son premier film, dans une prison d’État psychiatrique et atteste de la façon dont les détenus sont traités par les gardiens, les assistants sociaux et les médecins à l’époque. Ce qu’il révèle a valu au film d’être interdit de projections publiques aux États-Unis pendant plus de 20 ans. Témoin discret et vigilant des institutions, Frederick Wiseman pose, avec Titicut Follies, les bases de ce qui fait son cinéma depuis 50 ans.

- Dimanche 5 novembre à 17h15 – Présentation de l’œuvre de Frederick Wiseman par la critique de cinéma Gaëlle Bédier-Lerays

- Mardi 7 novembre à 20h30

 

# Boxing gym

2010. USA. 1h31. VOSTF
Documentaire de Frederick Wiseman

Austin, Texas. Richard Lord, ancien boxeur professionnel, a fondé son club de boxe Lord's Gym, il y a seize ans. Des personnes d'origines et de classes sociales et d’âge différents s’entraînent dans ce gymnase : hommes, femmes, enfants, docteurs, avocats, juges, hommes et femmes d'affaires, immigrants, boxeurs professionnels ou aspirants professionnels côtoient de simples amateurs et des adolescent en quête de force et d'assurance.
Le gymnase est une illustration du "melting pot" à l'américaine où les gens s’entraînent, se parlent, se rencontrent...

- Vendredi 17 novembre à 20h30 et Dimanche 19 novembre à 17h30

 

# In Jackson Heights

2015. USA. 3h10. VOSTF
Documentaire de Frederick Wiseman

Jackson Heights est l’un des quartiers les plus cosmopolites de New York. Ses habitants viennent du monde entier et on y parle 167 langues. Ce quartier incarne à lui seul la nouvelle vague d’immigration aux États-Unis et concentre les problématiques communes aux grandes villes occidentales comme l’immigration, l’intégration et le multiculturalisme.
Wiseman s’invite dans le quotidien des communautés du quartier new-yorkais, filmant leurs pratiques religieuses, politiques, sociales et culturelles, mais aussi leurs commerces et leurs lieux de réunion. Il met également en lumière l’antagonisme qui se joue au sein de ces communautés, prises entre la volonté de préserver les traditions de leur pays d’origine et la nécessité de s’adapter au mode de vie et aux valeurs des États-Unis.

- Vendredi 24 novembre à 20h15 et Dimanche 26 novembre à 17h

 

RENCONTRES

# Brothers of the night

2016. Autriche. 1h28. VOSTF. Interdit aux moins de 12 ans
Documentaire de Patric Chiha
De frêles garçons le jour, des rois la nuit. Ils sont jeunes, roms et bulgares. Ils sont venus à Vienne en quête de liberté et d’argent facile. Ils vendent leurs corps comme si c’était tout ce qu’ils avaient. Seul les console, et parfois les réchauffe, le sentiment si rassurant d’appartenir à un groupe. Mais les nuits sont longues et imprévisibles.

- Jeudi 9 novembre à 20h15 - Ciné café en présence du réalisateur

- Dimanche 12 novembre à 20h30

 

# Maman colonelle

2017. République Démocratique du Congo. 1h12. VOSTF
Documentaire de Dieudo Hamadi
La Colonelle Honorine travaille au sein de la police congolaise où elle est chargée de la protection des enfants et de la lutte contre les violences sexuelles. Alors qu’elle travaille depuis 15 ans à Bukavu, à l’est de la RDC, elle apprend qu’elle est mutée à Kisangani. Sur place elle se trouve face à de nouveaux enjeux. A travers le portrait de cette femme d’un courage et d’une ténacité hors du commun qui lutte pour que justice soit faite, le film aborde la question des violences faites aux femmes et aux enfants en RDC.

- Jeudi 23 novembre à 20h15 - Ciné café en présence du réalisateur

 

ET AUSSI :

# L'art de l'autre

2017. France. 52 min
Documentaire d'Antoine Tracou

Mariano Otéro et Jean-Pierre Le Bozec ont consacré leurs vies à la peinture. À 74 ans, ils s’engagent dans une aventure artistique et humaine inédite. Ils s’apprêtent à faire leurs portraits respectifs en changeant de place et de rôle, tour à tour modèles et portraitistes l’un de l’autre. Ce jeu de miroirs les amène jusqu’au musée du Prado à Madrid, face à une oeuvre majeure de Vélasquez : « Les Ménines » qui marque l’histoire de l’art en questionnant le rapport du peintre à son modèle. Dans l’intimité de leurs ateliers et au cours de ce voyage se poursuit l’histoire d’une complicité de plus de cinquante ans. Le temps d’un film, la rencontre et l’art du portrait se confondent.

Jeudi 2 novembre à 20h30

 

# Islam pour mémoire

2016. France. 1h42
Documentaire de Bénédicte Pagnot avec Abdelwahab Meddeb

D’Ispahan à Sidi Bouzid, en passant par Jérusalem, Cordoue, Dubaï… le film invite à un voyage en Islam. Islam avec un I majuscule, comme celui qu’Abdelwahab Meddeb a eu à cœur de faire connaître. La réalisatrice prolonge la voie tracée par le poète et intellectuel franco-tunisien aujourd’hui disparu pour qui « une des façons de lutter contre l’intégrisme est de reconnaître à l’Islam sa complexité et ses apports à l’universalité ». Une navigation entre passé et présent, histoire et politique, musique et poésie.

Mercredi 15 novembre à 20h30 et Lundi 20 novembre à 20h30


Télécharger la fiche en pdf
   
  << Retour
<< ACCUEIL
   
Association IRIS CINEMA - 2, bis bd St-Pierre - 56230 Questembert - Tél. 02 97 26 60 90 - infos@iris-cinema-questembert.com
Mentions légales - Plan de site - Réalisation Juliana